Formation "Environnement" du Conseil (ENV)

Conseil de l'UE

Le Conseil "Environnement" est chargé de la politique menée par l'UE dans le domaine de l'environnement, y compris la protection de l'environnement, la gestion économe des ressources et la protection de la santé humaine. Il s'occupe également des questions d'environnement au niveau international, en particulier dans le domaine du changement climatique.

Comment fonctionne le Conseil "Environnement"?

Le Conseil "Environnement" se compose des ministres chargés des questions spécifiques à l'environnement. La Commission européenne est représentée lors des sessions par le commissaire chargé de l'environnement et par le commissaire chargé de l'action pour le climat.

Le Conseil "Environnement" se réunit environ quatre fois par an.

À propos de la politique de l'environnement

En tant que décideur politique, le Conseil est chargé d'adopter, en association avec le Parlement européen, une législation ambitieuse dans le domaine de l'environnement, qui protège les habitats naturels, garantit la qualité de l'air et de l'eau, veille à l'élimination correcte des déchets, améliore les connaissances relatives aux substances chimiques toxiques et aide les entreprises à s'engager sur la voie d'une économie durable.

Il veille également à ce que les aspects environnementaux soient intégrés comme il se doit dans d'autres domaines d'action de l'UE, tels que l'industrie, l'agriculture, les transports, l'énergie et les services.

Au niveau international, l'UE et ses États membres font en sorte que les normes environnementales de l'UE soient prises en compte dans les accords internationaux en matière d'environnement et de lutte contre le changement climatique. À cet égard, le Conseil est chargé d'élaborer les positions de l'UE pour les conférences internationales et les négociations relatives au changement climatique.

Priorités du Conseil "Environnement" pendant la présidence maltaise

Sous la présidence maltaise, le Conseil "Environnement" axera son programme sur des initiatives dans le cadre du programme de développement durable à l’horizon 2030. Il s'agira notamment de faire avancer les travaux sur la proposition de révision du système d'échange de quotas d'émission (SEQE) ainsi que dans les secteurs non couverts par le SEQE, comme le règlement sur la répartition de l'effort et le règlement sur l'utilisation des terres, le changement d'affectation des terres et la foresterie. Ces instruments aideront l'UE à honorer les engagements qu'elle a pris dans le cadre de l'accord de Paris sur le changement climatique.

La présidence aura aussi pour objectif de faire progresser les négociations sur les propositions figurant dans le paquet sur l'économie circulaire.