Conseil "Éducation, jeunesse, culture et sport" (EJCS)

Conseil de l'UE

Les domaines d'action couverts par le Conseil EJCS relèvent de la compétence des États membres. Le rôle de l'UE dans les domaines de l'éducation, de la jeunesse, de la culture et des sports consiste donc à fournir un cadre de coopération entre les États membres, pour des échanges d'informations et d'expériences sur des questions d'intérêt commun.

Comment fonctionne le Conseil EJCS?

Le Conseil EJCS se compose des ministres chargés de l'éducation, de la culture, de la jeunesse, des médias, des communications et des sports de tous les États membres de l'UE. La composition exacte du Conseil dépend des points traités au cours de la session.

Un représentant de la Commission européenne assiste aussi aux sessions du Conseil; il s'agit généralement du membre de la Commission chargé de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

Le Conseil EJCS se réunit trois ou quatre fois par an; deux sessions par an réunissent la totalité de ses membres.

À propos de la politique en matière d'éducation, de jeunesse, de culture et de sport

En règle générale, le Conseil adopte des mesures d'encouragement et des recommandations. Toutefois, les initiatives décidées par le Conseil, par exemple les programmes Erasmus+ ou Europe créative, peuvent avoir des retombées très concrètes pour les citoyens de l'UE. Dans certains cas, lorsque les traités l'y autorisent, le Conseil peut également adopter des actes législatifs. C'est le cas, par exemple, dans les domaines de l'audiovisuel et de la reconnaissance mutuelle des diplômes.

Le Conseil EJCS est également associé étroitement au suivi des progrès accomplis sur les volets éducation et jeunesse de la stratégie Europe 2020, au renforcement de la contribution du secteur culturel à une Europe plus innovante et aux mesures visant à faire en sorte que le potentiel de l'Europe en tant que centre mondial de production de contenus numériques créatifs concoure pleinement à la réalisation de la stratégie numérique définie dans Europe 2020.

Les actions de l'UE dans les domaines de l'éducation, de la jeunesse, de la culture et du sport sont destinées à préserver le patrimoine culturel de l'Europe, à soutenir ses industries culturelles et créatives, à encourager la mobilité des étudiants et des enseignants et à promouvoir l'activité physique et l'inclusion sociale par le sport.

Priorités du Conseil "Éducation, jeunesse, culture et sport" pendant la présidence maltaise

Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité élevée est l'une des priorités de la présidence maltaise. Le Conseil s'attachera à élaborer des conclusions sur le thème de l'inclusion dans la diversité. L'accent sera mis sur l'inclusion en tant qu'élément fondamental des mécanismes éducatifs efficaces.

La présidence maltaise s'efforcera également de faire avancer la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe, la proposition de recommandation du Conseil concernant le cadre européen des certifications pour l'éducation et la formation tout au long de la vie et la proposition de décision relative à l'Europass.

En ce qui concerne la jeunesse la présidence élaborera des conclusions du Conseil sur la manière dont l'animation socio-éducative peut favoriser, chez les jeunes, l'acquisition d'aptitudes essentielles utiles dans la vie quotidienne et le passage à l'âge adulte. Le Conseil adoptera également des conclusions faisant écho à l'examen à mi-parcours de la stratégie de l'Union européenne en faveur de la jeunesse effectué par la Commission et à l'initiative pour la jeunesse de la Commission.

Dans le domaine de la culture, la présidence élaborera des conclusions sur la base de la communication conjointe intitulée "Vers une stratégie de l'UE dans le domaine des relations culturelles internationales". Elle souhaite également poursuivre les travaux relatifs à la proposition de révision de la directive "Services de médias audiovisuels".

La présidence maltaise entend, par des conclusions du Conseil, mettre l'accent sur le sport en tant que fondement de l'inclusion sociale grâce au volontariat, en ciblant en particulier les plus vulnérables.