Conseil des affaires étrangères (CAE)

Conseil de l'UE

Le Conseil des affaires étrangères est responsable de l'action extérieure de l'UE, qui englobe la politique étrangère, la défense et la sécurité, le commerce, la coopération au développement et l'aide humanitaire.

Comment fonctionne le Conseil des affaires étrangères?

Le Conseil des affaires étrangères se compose des ministres des affaires étrangères de tous les États membres de l'UE. En fonction de l'ordre du jour, le Conseil réunit également:

  • les ministres de la défense (politique de sécurité et de défense commune),
  • les ministres chargés du développement (coopération au développement),
  • les ministres du commerce (politique commerciale commune).

Les sessions du Conseil des affaires étrangères sont présidées par le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, fonction actuellement exercée par Mme Federica Mogherini. Le haut représentant est secondé par le Service européen pour l'action extérieure (SEAE).

Toutefois, lorsque le CAE débat des questions de politique commerciale commune, il est présidé par le représentant de l'État membre de l'UE qui exerce la présidence semestrielle tournante du Conseil de l'UE.

Le Conseil des affaires étrangères se réunit une fois par mois.

À propos de la politique étrangère

Conjointement avec la Commission européenne et avec l'assistance du haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le Conseil a pour rôle principal de veiller à l'unité, à la cohérence et à l'efficacité de l'action extérieure de l'Union.

De plus, il définit et met en œuvre la politique étrangère et de sécurité de l'UE, sur la base des orientations fixées par le Conseil européen. Le Conseil peut notamment lancer des opérations de gestion de crise de l'UE, tant civiles que militaires, dans le cadre des objectifs de paix et de sécurité que s'est fixés l'UE. Il peut également adopter les mesures qui sont requises pour la mise en œuvre de la politique étrangère et de sécurité de l'UE, y compris, le cas échéant, des sanctions.

Étant donné qu'il s'agit d'une compétence exclusive de l'UE, le Conseil adopte les mesures mettant en œuvre la politique commerciale commune de l'UE conjointement avec le Parlement européen, notamment en ce qui concerne les relations en matière de commerce et d'investissement, les droits de propriété intellectuelle et les investissements étrangers directs. Dans le domaine de la politique commerciale, la Commission est chargée de négocier et de gérer les accords qui comportent des modifications tarifaires, ainsi que des dispositions douanières et commerciales et des mesures de protection. Le Conseil joue cependant un rôle central dans la mesure où il mandate la Commission pour entamer des négociations et lui donne des directives de négociation.

Priorités de la présidence estonienne

La présidence continuera le processus de mise en œuvre des objectifs de la politique européenne de voisinage.

Elle s'efforcera en particulier de renforcer les relations avec les six pays partenaires du Partenariat oriental. Le prochain sommet du Partenariat oriental se tiendra durant la présidence estonienne, le 24 novembre 2017.

En ce qui concerne le voisinage méridional de l'UE, la coopération dans les domaines économique et de la sécurité sera renforcée.

Des relations transatlantiques étroites restent importantes. Le Conseil s'efforcera de poursuivre le dialogue avec les États-Unis et le Canada sur les questions d'intérêt commun, notamment la lutte contre le terrorisme, les menaces informatiques et le commerce.

La présidence encouragera par ailleurs la coopération stratégique avec les pays d'Afrique afin de relever les défis socioéconomiques. Le renforcement de la sécurité sur le continent africain constitue une priorité, de même que la coopération sur les questions migratoires.

Les partenariats avec les pays d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes seront renforcés par des sommets prévus jusqu'à la fin de 2017.

La poursuite de la coopération avec la Turquie et les Balkans occidentaux est une autre priorité essentielle de la présidence, en particulier dans le domaine des migrations, de la sécurité, de l'énergie et de l'économie.

Sécurité et défense

La présidence visera à renforcer les trois piliers de la politique de sécurité et de défense commune de l'UE:

  • mise en œuvre des volets de la stratégie globale de l'UE consacrés à la sécurité et à la défense
  • coopération UE-OTAN
  • mise en œuvre du plan d'action européen de la défense élaboré par la Commission

La présidence insistera par ailleurs sur le renforcement des capacités militaires des États membres. Elle contribuera également aux discussions concernant la coopération structurée permanente, l'examen annuel coordonné en matière de défense et le plan d'action européen de la défense.

Développement

La présidence estonienne favorisera le recours aux technologies numériques dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Elle mettra également l'accent sur l'amélioration de la coordination entre l'aide humanitaire et la coopération au développement, en particulier dans le contexte de la crise des réfugiés.

Une attention particulière sera en outre apportée aux déplacements prolongés en raison de crises humanitaires et de catastrophes naturelles.