Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Donald Tusk, président du Conseil européen

À la une

Suivez Donald Tusk sur:

Rencontre avec le Premier ministre de la Géorgie, 1er décembre 2016

Le président Donald Tusk a rencontré le Premier ministre de la Géorgie, Guiorgui Kvirikachvili, à Bruxelles pour discuter des relations entre ce pays et l'Union européenne.

"Je rends hommage à l'ambitieux programme de réformes que la Géorgie a mené dans le cadre de l'accord d'association et de la zone de libre-échange approfondi et complet, et ce dans l'intérêt de la Géorgie et de ses relations avec l'UE. L'UE continuera à vous soutenir dans ce processus", a déclaré Donald Tusk à l'issue de la rencontre.

Il a également remercié la Géorgie pour ses contributions assidues aux opérations de gestion de crise menées par l'UE et pour la solidité de sa participation au Partenariat oriental.

Les deux dirigeants se sont entretenus des progrès accomplis récemment en vue d'un régime de déplacement sans obligation de visa pour les Géorgiens. L'ensemble des États membres de l'UE ont confirmé en octobre que la Géorgie remplissait tous les critères requis.

"Du côté de l'UE, et j'insiste sur cet aspect car il s'agit désormais d'un problème purement interne à l'UE, nous travaillons maintenant d'arrache-pied pour faire en sorte qu'un accord soit trouvé aussi vite que possible sur le mécanisme requis de suspension de l'exemption de visa, qui est un mécanisme horizontal concernant l'ensemble des accords conclus par l'UE dans le domaine des visas", a déclaré Donald Tusk.

Enfin, le Président du Conseil européen a exprimé sa préoccupation quant à l'accord de coopération militaire conclu entre la Russie et la région d'Abkhazie et a réaffirmé la détermination ferme de l'UE à soutenir l'intégrité territoriale de la Géorgie.

Rencontre avec le président de la Tunisie, 1er décembre 2016

Le président Donald Tusk a rencontré le président de la Tunisie, Béji Caïd Essebsi, à Bruxelles. Ils ont eu un échange de vues sur la transition récente et les réformes en cours en Tunisie, ainsi que sur l'attachement de l'UE au partenariat.

Depuis la révolution de 2011, la Tunisie a fait des relations avec l'UE la priorité de sa politique extérieure. L'UE a soutenu cette jeune démocratie et a doublé le montant de l'assistance financière à ce pays. Dans la déclaration commune qu'ils ont publiée le 1er décembre, les présidents des institutions de l'UE ont appelé à la poursuite des réformes et du développement et ont renouvelé leur soutien.

Sommet UE-Ukraine, 24 novembre 2016

Jeudi 24 novembre, Donald Tusk, président du Conseil européen, a accueilli le 18e sommet UE-Ukraine. Il a représenté l'UE avec Jean‑Claude Juncker, président de la Commission européenne. Le président Petro Porochenko représentait l'Ukraine.

Les dirigeants ont axé leurs discussions sur les réformes en Ukraine. Depuis 2015, le pays a entrepris un ambitieux programme de réformes qui a bénéficié d'un important soutien de l'UE.

"Nous apprécions particulièrement les efforts consentis par les autorités ukrainiennes, notamment le président Porochenko, pour mettre en œuvre des réformes de grande ampleur dans des conditions extrêmement difficiles. Le succès de l'Ukraine sera le succès de toute l'Europe", a déclaré le président Donald Tusk lors de la conférence de presse à l'issue du sommet.

Le sommet a confirmé la mobilisation de 104 millions d'euros supplémentaires pour soutenir les réformes dans l'administration publique. Les deux parties ont également signé:

  • un accord de financement relatif à l'initiative de l'UE en faveur de la lutte contre la corruption en Ukraine (soutien à hauteur de 15 millions d'euros)
  • un protocole d'accord sur un partenariat stratégique entre l'UE et l'Ukraine dans le domaine de l'énergie

Le sommet a été l'occasion de saluer les progrès accomplis récemment en vue d'un régime de déplacement sans obligation de visa pour les citoyens ukrainiens qui se rendent dans l'UE, et vice-versa.

"Je me réjouis que tous les États membres de l'UE aient décidé que l'Ukraine était prête pour un régime d'exemption de visas. Par cette décision, ils reconnaissent les progrès accomplis par l'Ukraine pour se conformer aux normes européennes", a indiqué le président Tusk.

Les dirigeants de l'UE et de l'Ukraine ont également discuté de la mise en œuvre des accords de Minsk.

"L'Europe doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour s'assurer que l'indépendance, la souveraineté et la stabilité de l'Ukraine sont préservées, a déclaré le président Tusk. Nous continuons de soutenir le processus de Minsk et nos sanctions dépendent de la mise en œuvre intégrale des accords de Minsk", a-t-il ajouté.

Depuis le 1er décembre 2014, Donald Tusk dirige le Conseil européen, l'institution qui fixe les orientations et les priorités politiques de l'UE. Il est chargé de préparer et de présider les réunions de cette institution. Il assure également, à son niveau, la représentation extérieure de l'Union dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE.

Le contenu s'affiche en langue originale lorsque la traduction n'est pas disponible