Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le président du Conseil européen

Conseil européen

Depuis le 1er décembre 2014, Donald Tusk dirige le Conseil européen, l'institution qui fixe les orientations et les priorités politiques de l'UE. Il est chargé de préparer et de présider les réunions de cette institution. Il assure également, à son niveau, la représentation extérieure de l'Union dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE.

30-31 mars 2015: Le président Tusk s'est rendu à Malte, en Espagne et en Tunisie pour discuter de la stabilité régionale, des migrations illégales et des menaces terroristes

Le président Tusk s'est rendu à Malte, en Espagne et en Tunisie pour étudier la manière dont l'UE peut contribuer à:

  • stabiliser la région
  • lutter contre les menaces terroristes
  • prévenir les migrations illégales et lutter contre ce phénomène

L'instabilité dans le sud de la Méditerranée constitue une grave menace pour l'ensemble de l'Europe. En juin 2014, le Conseil européen a fait de la mise en place d'une coopération efficace de l'UE sur les questions liées à la sécurité, telles que le terrorisme et la gestion des flux migratoires, l'une de ses priorités stratégiques.

Suivez Donald Tusk sur:

"L'UE ne peut pas laisser un pays en déliquescence (Libye), dirigé par des seigneurs de la guerre et des fanatiques, sombrer dans l'anarchie, à seulement une centaine de kilomètres des côtes méridionales de l'Europe."

Intervention du président Tusk avant sa rencontre avec le président des États-Unis, Barack Obama, le 9 mars 2015, à Washington 

Cette année, au mois de février, à la suite des attentats terroristes à Paris et à Copenhague, les dirigeants de l'UE se sont mis d'accord sur un programme de travail ambitieux concernant la manière d'intensifier la lutte contre le terrorisme et la violence extrémiste.

Et en mars, les dirigeants de l'UE ont débattu de la crise en Libye et de sa dimension régionale et internationale. Durant sa rencontre avec le président des États-Unis, Barack Obama, le président Tusk a également indiqué que l'UE allait intensifier son aide à la Libye.