Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Donald Tusk, président du Conseil européen

À la une

Suivez Donald Tusk sur:

Sommet du G7, Japon, 26 et 27 mai 2016

Les 26 et 27 mai, le président Tusk a participé au sommet du G7 à Ise-Shima (Japon). Il y représentait l'UE avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.

Le G7 a plaidé en faveur d'une réponse mondiale à la crise des migrants et des réfugiés. Les dirigeants se sont engagés à accroître l'assistance accordée au niveau mondial pour répondre aux besoins des réfugiés et des communautés qui les accueillent. Ils ont demandé aux institutions financières et aux donateurs bilatéraux de renforcer leur aide.

"Nous sommes conscients que c'est en raison de sa situation géographique que l'Europe est et demeurera investie de la plus grande part de responsabilité. Toutefois, nous souhaiterions également voir la communauté internationale faire preuve de solidarité et reconnaître qu'il s'agit d'une crise mondiale. Nous solliciterons donc l'appui de nos partenaires du G7", a déclaré Donald Tusk lorsqu'il s'est adressé à la presse avant le sommet.

Le G7 a rappelé qu'il était investi de la responsabilité particulière de mener les efforts déployés au niveau international pour contrer la montée des extrémismes et faire face à d'autres défis qui menacent gravement l'ordre international existant qui est fondé sur la primauté du droit. Les dirigeants ont également mis l'accent sur la situation en Ukraine et insisté pour que les accords de Minsk soient pleinement mis en œuvre.

"Il y a deux ans, le G7 a fait corps avec l'Europe lorsque le conflit en Ukraine a éclaté. Nous avons su conserver notre unité au cours du conflit. L'Union européenne, comme tout le G7, reste convaincue que cette crise ne peut être résolue qu'en pleine conformité avec le droit international", a déclaré le président Tusk.

Les dirigeants ont également discuté de l'économie. Ils se sont engagés à utiliser tous les outils, y compris monétaires, budgétaires et structurels, pour parvenir à un schéma de croissance durable et équilibré. Ils ont réaffimé leur volonté de lutter contre toutes les formes de protectionnisme et de mettre à profit les échanges commerciaux pour créer des débouchés économiques pour les travailleurs, les consommateurs et les entreprises.

En marge de la réunion du G7, le président Tusk a rencontré le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le Premier ministre vietnamien Nguyễn Xuân Phúc.

Depuis le 1er décembre 2014, Donald Tusk dirige le Conseil européen, l'institution qui fixe les orientations et les priorités politiques de l'UE. Il est chargé de préparer et de présider les réunions de cette institution. Il assure également, à son niveau, la représentation extérieure de l'Union dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE.

Le contenu s'affiche en langue originale lorsque la traduction n'est pas disponible