Eurogroupe, 05/12/2016

Eurogroupe
  • Eurogroupe
  • 05/12/2016
  • 08:30
  • Bruxelles

Principaux résultats

Informations sur la réunion

Plans et perspectives budgétaires

Lors de sa séance du travail du matin, l'Eurogroupe a examiné les projets de plans budgétaires pour 2017 des États membres de la zone euro. Les débats étaient fondés sur les avis que la Commission européenne a publiés sur ces plans le 16 novembre. Selon les conclusions de la Commission, huit pays (Belgique, Chypre, Finlande, Italie, Lituanie, Portugal, Slovénie et Espagne) ont des plans budgétaires présentant un risque de non-conformité avec les règles budgétaires énoncées dans le pacte de stabilité et de croissance (PSC).

L'Eurogroupe a largement souscrit aux avis de la Commission européenne. Il a invité l'Italie à prendre les mesures nécessaires et a salué l'engagement pris par d'autres pays concernés de se conformer aux règles. L'Eurogroupe a également indiqué qu'il attendait avec intérêt la présentation par la Lituanie et l'Espagne de projets actualisés de plans budgétaires.

Les ministres ont également examiné la situation et les perspectives budgétaires pour l'ensemble de la zone euro. Ils ont souligné qu'il était important de trouver le juste équilibre entre l'objectif de viabilité des finances publiques et le soutien à apporter à l'investissement pour renforcer une reprise encore fragile.

L'Eurogroupe a pris note de la communication de la Commission et de son analyse de la politique budgétaire, qui préconisent une orientation positive de la politique budgétaire dans la zone euro. Il a rappelé qu'en juillet, les ministres avaient conclu, en s'appuyant sur l'analyse de la Commission, que la stratégie budgétaire générale globalement neutre en 2017 établissait un juste équilibre. L'Eurogroupe a souligné qu'il existait d'importantes différences entre les États membres en termes de marge de manœuvre budgétaire et de besoins d'assainissement budgétaire. Les ministres ont en outre souligné l'importance d'une composition des mesures budgétaires qui soit favorable à la croissance.

Afin d'assurer une meilleure coordination des politiques budgétaires nationales, les États membres de la zone euro doivent soumettre à la Commission, chaque année entre le 1er et le 15 octobre, leurs projets de plans budgétaires en vue de leur évaluation. Le projet de plan budgétaire de la Grèce n'a pas été évalué dans le cadre de cet exercice, car il fait l'objet d'une évaluation à part, dans le cadre du programme d'ajustement macroéconomique de la Grèce, qui est en cours.

Grèce

L'Eurogroupe a reçu de la part des institutions des informations sur l'état d'avancement des travaux relatifs à la deuxième évaluation du programme d'ajustement macroéconomique, à la suite de la mission d'examen menée à la mi-novembre par les institutions. L'Eurogroupe s'est félicité des progrès accomplis à ce jour et a invité les autorités grecques et les institutions à reprendre rapidement les négociations et à se mettre d'accord sur un train de réformes partagé par toutes les parties prenantes.

L'Eurogroupe a fait une déclaration approuvant un ensemble de mesures à court terme sur l'endettement et esquissant une voie à suivre.

Programme de travail de l'Eurogroupe

L'Eurogroupe a adopté son programme de travail pour le premier semestre de 2017.

Revu pour la dernière fois le 06/12/2016