Eurogroupe, 20/03/2017

Eurogroupe
  • Eurogroupe
  • 20/03/2017
  • 15:00
  • Bruxelles

Principaux résultats

Informations sur la réunion

Projets de plans budgétaires et mise en œuvre du pacte de stabilité et de croissance

L'Eurogroupe a évalué la manière dont les États membres de la zone euro mettent en œuvre leurs projets de plans budgétaires pour 2017 et les engagements énoncés dans les déclarations de l'Eurogroupe du 5 décembre 2016 et du 26 janvier 2017. L'évaluation a été menée à la lumière des prévisions de l'hiver 2017 de la Commission européenne et elle n'est pas très différente des évaluations effectuées en décembre 2016 et en janvier dernier.

L'Eurogroupe est convenu d'évaluer à nouveau la situation au printemps.

Discussion thématique sur la croissance et l'emploi: les régimes de retraite

L'Eurogroupe a poursuivi sa discussion consacrée aux régimes de retraite dans la zone euro. Cette fois, les ministres se sont penchés sur le travail d'analyse effectué récemment par la Commission européenne et ils ont décidé de commencer l'évaluation comparative entre les États membres.

L'évaluation comparative des régimes de retraite serait fondée sur un ensemble d'indicateurs (dont la viabilité budgétaire des régimes de retraite) et sur les meilleures pratiques des différents pays. Les modalités sont précisées dans la déclaration de l'Eurogroupe.

Cette question a été examinée pour la dernière fois en juin 2016, quand les ministres s'étaient accordés sur un ensemble de principes communs en vue d'améliorer la viabilité des régimes de retraite.

Grèce

Les institutions (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international et Mécanisme européen de stabilité) et le ministre des finances de la Grèce, Euclid Tsakalotos, ont informé l'Eurogroupe des développements intervenus dans le cadre du deuxième examen du programme d'ajustement économique de la Grèce.

Les autorités grecques et les institutions continuent d'avoir pour objectif la conclusion rapide d'un accord au niveau technique, fondé sur le consensus auquel elles sont parvenues le mois dernier. Elles tiendront des discussions approfondies à Bruxelles dans les prochains jours, centrées sur les principales questions en suspens. Figurent parmi ces questions un rééquilibrage des finances publiques de la Grèce qui soit favorable à la croissance à moyen terme (horizon 2018 et au-delà) et la réforme du marché du travail.

Un accord au niveau technique est une condition nécessaire pour que les examens du programme soient menés à bonne fin et, par conséquent, pour continuer à recevoir l'aide financière disponible au titre du programme.

Revu pour la dernière fois le 21/03/2017