Conseil européen, 26-27/06/2014

Conseil européen
  • Conseil européen
  • 26-27/06/2014
  • Bruxelles
  • Présidé(e) par Donald Tusk

Les dirigeants de l'UE choisissent Juncker pour présider aux destinées de l'Union

Réunis au sein du Conseil européen les 26 et 27 juin, les dirigeants de l'UE ont désigné leur candidat à la présidence de la Commission européenne. Ils ont également discuté du programme stratégique de l'UE et du plan de paix proposé en Ukraine, et ont félicité la Grèce pour les principaux résultats qu'elle a obtenus durant son mandat à la présidence. 

Le Conseil européen a adopté la décision proposant au Parlement européen Jean-Claude Juncker à la fonction de président de la Commission européenne, à l'issue d'un vote formel à la majorité qualifiée.

Cette décision fait suite aux longues discussions qu'Herman Van Rompuy a eues avec les principaux partis du Parlement européen et les représentants des États membres pour déterminer le meilleur candidat possible.

Le Conseil européen est convenu de se réunir à nouveau le 16 juillet pour décider des autres nominations aux postes les plus élevés dans l'UE.

Programme stratégique de l'UE

Réunis à Ypres le 26 juin à l'occasion du centenaire du déclenchement de la Première guerre mondiale, les dirigeants de l'Union européenne ont discuté de l'avenir de l'UE, de ses priorités et de sa finalité au cours des prochaines années.

Ils sont parvenus à un accord sur un programme stratégique axé sur cinq grands objectifs et sur les moyens de les réaliser:

  • des économies plus robustes créant davantage d'emplois
  • des sociétés à même de donner à tous les citoyens les moyens de réaliser leurs aspirations et d'assurer leur protection
  • un avenir énergétique et climatique sûr
  • un espace de libertés fondamentales qui inspire la confiance
  • une action conjointe efficace dans le monde

Les dirigeants ont réaffirmé leur détermination à réaliser des réformes et l'assainissement budgétaire, tout comme leur volonté de procéder aux investissements nécessaires pour l'avenir. Les possibilités qu'offre le cadre budgétaire actuel de l'UE pour concilier la discipline budgétaire et la nécessité de soutenir la croissance devraient être mises à profit.

Le Président Van Rompuy a rappelé l'attachement de tous les États membres au pacte de stabilité et de croissance qui permet, dans sa version actuelle, une flexibilité dont il faut tirer le meilleur parti.

Herman Van Rompuy a rappelé l'attachement de tous les États membres au pacte de stabilité et de croissance qui permet, dans sa version actuelle, une flexibilité dont il faut tirer le meilleur parti.

 

La crise en Ukraine

Les dirigeants de l'UE se sont félicités du plan de paix du Président Porochenko. Le Conseil européen a toutefois regretté que le cessez-le-feu n'ait pas conduit à l'arrêt total des hostilités militaires.

En ce qui concerne les sanctions, le Conseil européen est déterminé à se réunir à nouveau à tout moment pour adopter de nouvelles mesures restrictives substantielles si la Russie et les séparatistes n'ont pas pris, d'ici le lundi 30 juin, des mesures concrètes dont la liste précise a été établie:

  • un accord sur un mécanisme de vérification, sous observation de l'OSCE, en ce qui concerne le cessez-le-feu et le contrôle effectif de la frontière;
  • le retour sous contrôle des autorités ukrainiennes de trois postes-frontières;
  • la libération des otages, y compris de tous les observateurs de l'OSCE;
  • l'ouverture de négociations approfondies concernant la mise en œuvre du plan de paix du président Porochenko.

Accords d'association avec la Géorgie, la République de Moldavie et l'Ukraine

Le 27 juin, les dirigeants de l'UE ont signé les accords d'association avec la Géorgie et avec la République de Moldavie. Le processus de signature avec l'Ukraine a été achevé en présence de M. Porochenko, le président nouvellement élu de l'Ukraine.

Herman Van Rompuy a qualifié l'événement d'historique, indiquant dans son discours qu'il ne s'agissait pas d'accords comme les autres – mais bien de jalons dans l'histoire de nos relations et pour l'Europe dans son ensemble. À Kiev et ailleurs, des personnes ont donné leur vie pour ce rapprochement avec l'Union européenne, a-t-il dit, et nous n'oublierons pas leur geste.

Il a également rappelé que l'Union européenne est prête à dialoguer avec la Russie autant qu'il le faut, afin de dissiper les malentendus éventuels.

Autres points à l'ordre du jour

Semestre européen

Le Conseil européen a approuvé les recommandations par pays et a ainsi conclu le Semestre européen 2014. Les pays de l'UE devraient suivre ces recommandations quand ils élaborent leurs budgets et leurs réformes structurelles, ainsi que dans leurs politiques sociales et celles liées à l'emploi.

Les dirigeants de l'UE ont également souligné la nécessité de poursuivre les efforts d'assainissement budgétaire "d'une manière différenciée et propice à la croissance" et les réformes structurelles qui favorisent la croissance.

Élargissement de la zone euro

Le Conseil européen a approuvé la proposition de la Commission prévoyant l'adoption de l'euro par la Lituanie le 1er janvier 2015. La décision finale sera adoptée par le Conseil de l'UE après que le Parlement européen aura donné son avis.

Orientations stratégiques au sein de l'espace de liberté, de sécurité et de justice 

Le Conseil européen a défini les orientations stratégiques pour la planification législative et opérationnelle des prochaines années. Ces orientations s'appliquent à des domaines comme l'immigration, l'asile, les frontières, la coopération policière et judiciaire, les droits fondamentaux et la lutte contre la grande criminalité et le terrorisme.

La priorité générale pour cette période est d'assurer la transposition cohérente, la mise en œuvre effective et la consolidation des instruments juridiques et des mesures qui existent déjà.

Climat et énergie

Les dirigeants ont fait le point des progrès réalisés concernant le cadre en matière de climat et d'énergie à l'horizon 2030, et souligné la nécessité de mettre rapidement au point les éléments essentiels de ce cadre. Ils ont également eu une discussion sur la stratégie européenne relative à la sécurité énergétique présentée par la Commission.

Le Conseil européen a confirmé qu'il prendrait la décision finale sur le nouveau cadre à l'horizon 2030, y compris sur les mesures visant à renforcer la sécurité énergétique et sur les objectifs en matière d'interconnexion, au plus tard en octobre 2014.

Statut de candidat pour l'Albanie

Le Conseil européen a approuvé les conclusions du 24 juin 2014, prévoyant d'octroyer le statut de candidat à l'Albanie.

Revu pour la dernière fois le 07/11/2014