Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Réunion informelle des chefs d'État ou de gouvernement, 23/09/2015

Conseil européen

Ces derniers mois, l'UE a été confrontée à l'arrivée en Europe d'un nombre sans précédent de migrants et de réfugiés

Elle a pris, avec les États membres, un ensemble de mesures pour faire face aux problèmes créés par les migrations. Le Conseil et le Conseil européen redoublent d'efforts pour apporter une solution appropriée et adaptée à la crise des réfugiés qui se déroule actuellement ainsi que pour établir une politique européenne crédible en matière de migration.

Les dirigeants de l'UE se sont réunis à Bruxelles le 23 septembre 2015 pour:

  • décider de priorités pratiques à appliquer immédiatement
  • examiner comment faire face aux problèmes migratoires à long terme, assurer la protection des frontières extérieures de l'UE et apporter une assistance extérieure aux réfugiés et aux pays dans notre voisinage

Les dirigeants de l'UE sont convenus d'une liste de priorités:

  • aider le Liban, la Jordanie, la Turquie et d'autres pays à faire face à la crise des réfugiés syriens
  • mobiliser au moins un milliard d'euros supplémentaire pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et le Programme alimentaire mondial
  • renforcer la coopération et le dialogue avec la Turquie à tous les niveaux
  • aider les pays des Balkans occidentaux à gérer les flux de réfugiés
  • accroître le financement pour lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière et le phénomène des personnes déplacées en Afrique
  • faire face à la situation dramatique qui prévaut aux frontières extérieures de l'UE et renforcer les contrôles à ces frontières 
  • aider les États membres qui se trouvent en première ligne à établir des "hotspots" afin de procéder à une identification correcte des migrants et, dans le même temps, d'assurer la relocalisation et les retours

Ils ont également appelé à de nouveaux efforts diplomatiques en vue de régler la crise en Syrie et de garantir la formation d'un gouvernement d'union nationale en Libye.

La question des migrations sera à nouveau à l'ordre du jour du Conseil européen des 15 et 16 octobre 2015.

Revu pour la dernière fois le 24/09/2015