Aller au contenu
S'abonner par courriel

Principaux résultats

"Ce dont nous sommes convenus aujourd'hui constitue une base solide pour l'action et le rôle moteur de l'UE dans le processus de négociation à venir. Il s'agit d'un signe clair de l'engagement pris par l'UE en faveur de l'éradication de la pauvreté et du développement durable au niveau mondial."

Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Les ministres de l'UE ont discuté de l'éradication de la pauvreté et du développement durable après 2015, ainsi que de l'égalité hommes-femmes dans le cadre du développement et des migrations.

Programme de développement pour l'après-2015

Les ministres de l'UE chargés du développement ont procédé à un échange de vues sur le financement du développement, dans le contexte des négociations en vue du nouveau programme de développement pour l'après-2015.

Le Conseil a adopté des conclusions établissant la position de l'UE en vue de la conférence sur le financement du développement, qui se tiendra en juillet, et du sommet des Nations unies sur le programme de développement pour l'après-2015, qui aura lieu en septembre.

La haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, a fait la déclaration suivante: "Ce dont nous sommes convenus aujourd'hui constitue une base solide pour l'action et le rôle moteur de l'UE dans le processus de négociation à venir.". Le Conseil a réaffirmé son engagement collectif visant à atteindre l'objectif de 0,7 % du revenu national brut consacré à l'aide publique au développement dans le délai fixé par le programme pour l'après-2015. "Il s'agit d'un signe clair de l'engagement pris par l'UE en faveur de l'éradication de la pauvreté et du développement durable au niveau mondial", a ajouté la haute représentante.

Migration

Le Conseil s'est penché sur les questions interdépendantes de la migration et du développement, dans le prolongement de la réunion extraordinaire du Conseil européen qui a eu lieu le 23 avril. 

L'approche globale de l'UE prévoit notamment de s'attaquer aux causes profondes de l'immigration irrégulière. L'UE tient à faire avancer les travaux concernant les liens entre migration et développement tout en continuant à s'attaquer aux violations des droits de l'homme et à œuvrer en faveur du règlement des conflits dans les pays d'origine.