Sommet du G7, Ise-Shima, Japon, 26-27/05/2016

Sommet international
  • Sommet international
  • 26-27/05/2016
  • Ise-Shima

Les 26 et 27 mai, le Japon a accueilli la réunion des dirigeants du G7. Le sommet était axé sur l'économie mondiale, la politique étrangère et la crise des migrants et des réfugiés.

Donald Tusk, président du Conseil européen, et Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, représentaient l'UE lors du sommet.

Les dirigeants du G7 sont convenus d'une déclaration commune:

La crise des migrants et des réfugiés

Le G7 a plaidé en faveur d'une réponse mondiale à la crise. Les dirigeants se sont engagés à accroître l'aide qui est apportée au niveau mondial pour répondre aux besoins des réfugiés et des communautés qui les accueillent. Ils ont demandé aux institutions financières et aux donateurs bilatéraux de renforcer leur aide. Ils sont par ailleurs convenus de renforcer les voies légales de migration et ont encouragé la mise en place de programmes de réinstallation.

Politique étrangère

La montée de l'extrémisme violent et d'autres problèmes menacent gravement l'ordre international existant qui est fondé sur la primauté du droit. Le G7 a rappelé qu'il était investi de la responsabilité particulière de mener les efforts déployés au niveau international pour relever ces défis.

"Il y a deux ans, le G7 a fait corps avec l'Europe lorsque le conflit en Ukraine a éclaté. Nous avons su conserver notre unité au cours du conflit."

Le président Donald Tusk

Les dirigeants ont par ailleurs mis l'accent sur la situation en Ukraine et demandé que les accords de Minsk soient pleinement mis en œuvre. Ils ont rappelé qu'il y a un lien très clair entre la durée des sanctions existantes et la mise en œuvre intégrale de ces accords par la Russie et le respect par cette dernière de la souveraineté de l'Ukraine.

Économie mondiale

Dans le domaine de l'économie, les dirigeants se sont engagés à utiliser tous les outils, y compris monétaires, budgétaires et structurels, pour parvenir rapidement à un schéma de croissance durable et équilibré.

Ils ont réaffirmé qu'ils s'engagent à lutter contre toutes les formes de protectionnisme et à mettre à profit les échanges commerciaux pour créer des débouchés économiques pour les travailleurs, les consommateurs et les entreprises.

Le G7 a également discuté de la transparence fiscale.

Le 26 mai, en marge du sommet, les dirigeants du Japon, de l'UE, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et du Royaume-Uni ont adopté une déclaration sur le partenariat économique Japon-UE. Ils ont invité les négociateurs à faire le nécessaire pour que des avancées soient réalisées dans les négociations concernant l'accord de partenariat économique (APE) et l'accord de libre-échange (ALE) entre le Japon et l'UE.

Voir également:

Contexte

Le sommet du G7 est un forum qui joue un rôle important dans la formulation de réponses mondiales aux défis planétaires, en complément de la coordination économique assurée par le G20. Il réunit les dirigeants du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l'UE.

Ce sommet fait suite au sommet du G7 tenu en Allemagne en 2015 et à celui exceptionnellement organisé par l'UE à Bruxelles en 2014.

Les dirigeants se réunissent au format G7 depuis 2014, en raison de la violation par la Fédération de Russie de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

L'UE, membre du G7

La première participation de représentants de ce qui était alors la Communauté européenne remonte à 1977, au sommet de Londres. À l'origine, le rôle de l'UE se limitait à ses domaines de compétence exclusive, mais ce rôle a pris de l'importance au fil du temps. L'UE a été progressivement intégrée à tous les débats politiques à l'ordre du jour du sommet et, depuis le sommet d'Ottawa (1981), elle participe à toutes les séances de travail du sommet.

L’UE assume toutes les responsabilités d'un membre. Le communiqué du sommet est politiquement contraignant pour tous les membres du G7.

La rotation de la présidence est la suivante: Japon en 2016, Italie en 2017, Canada en 2018, France en 2019 et États-Unis en 2020.

Réunions du G7 au niveau ministériel

10/04/2016

10 et 11 avril 2016: réunion des ministres des affaires étrangères des pays du G7 à Hiroshima

 

23/04/2016

23 et 24 avril 2016: réunion des ministres de l'agriculture des pays du G7 à Niigata

 

29/04/2016

29 et 30 avril 2016: réunion des ministres des TIC des pays du G7 à Takamatsu

 

01/05/2016

1er et 2 mai 2016: réunion des ministres de l'énergie des pays du G7 à Kitakyushu

 

14/05/2016

14 et 15 mai 2016: réunion des ministres de l'éducation à Kurashiki

 

15/05/2016

15 et 16 mai 2016: réunion des ministres de l'environnement à Toyama

 

15/05/2016

15 au 17 mai 2016: réunion des ministres des sciences et de la technologie à Tsukuba

 

20/05/2016

20 et 21 mai 2016: réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales à Sendai

 

11/09/2016

11 et 12 septembre 2016: réunion des ministres de la santé à Kobe

 

24/09/2016

24 et 25 septembre 2016: réunion des ministres des transports à Karuizawa

 

Revu pour la dernière fois le 27/05/2016