Aller au contenu
S'abonner par courriel
Logo officiel de la présidence italienne du G7
Logo officiel de la présidence italienne du G7
Les dirigeants du G7 se sont réunis en Sicile pour discuter des défis mondiaux

Les 26 et 27 mai 2017, l'Italie a accueilli la réunion des dirigeants du G7. Ce sommet a principalement porté sur la politique étrangère, l'économie mondiale et la réduction des inégalités, ainsi que sur la crise migratoire.

Donald Tusk, président du Conseil européen, et Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, représentaient l'UE lors de ce sommet.

Les dirigeants du G7 ont adopté le communiqué final et la feuille de route sur l'égalité entre les sexes et ils ont approuvé un plan d'action consacré à l'innovation, aux compétences et à la main-d'œuvre. Ils ont également adopté la déclaration des dirigeants du G7 à Taormine sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.

Politique étrangère

En ce qui concerne la guerre en Syrie, les dirigeants du G7 ont demandé à ce qu'il soit mis un terme au conflit à l'aide d'un processus politique inclusif dirigé par les Syriens sous les auspices de l'ONU. Ils se sont déclarés déterminés à accroître leurs efforts pour vaincre le terrorisme international en Syrie, en particulier l'EIIL/Daech et al-Qaïda.

Les dirigeants du G7 ont discuté de la situation en Libye et ont insisté pour que des progrès soient accomplis sur le chemin du dialogue politique et de la réconciliation nationale.

Ils ont par ailleurs condamné les essais nucléaires et les lancements de missiles balistiques effectués par la Corée du Nord. Ils ont exhorté la Corée du Nord à abandonner complètement, irrévocablement et de façon vérifiable tous ses programmes nucléaires et de missiles balistiques.

Ils ont également mis l'accent sur la situation en Ukraine et insisté pour que les accords de Minsk soient pleinement mis en œuvre. Ils ont rappelé que la durée des sanctions existantes était clairement liée à la pleine mise en œuvre de ces accords par la Russie et à son respect de la souveraineté de l'Ukraine.

Économie mondiale

La priorité absolue du G7 consiste à renforcer la croissance mondiale pour pouvoir améliorer le niveau de vie et créer des emplois de qualité. Les dirigeants du G7 ont réaffirmé qu'ils étaient déterminés à utiliser tous les outils stratégiques, y compris les leviers monétaires, budgétaires et structurels, pour parvenir à une croissance forte, durable, équilibrée et inclusive.

Réduction des inégalités

Les dirigeants du G7 ont reconnu que les inégalités sapaient la confiance et limitaient le potentiel de croissance future. Ils sont convenus de renforcer les capacités et la résilience de leurs économies et de leurs collectivités pour qu'elles puissent s'adapter au rythme des changements et que l’économie mondiale réponde aux intérêts de chacun.

Le G7 a rappelé que la promotion de l’égalité entre les sexes apportait une contribution décisive pour avancer vers le développement durable. Les dirigeants du G7 ont adopté la feuille de route pour un environnement économique respectant l'égalité entre les sexes afin de favoriser l'autonomisation économique des femmes et des filles.

Commerce

Les dirigeants du G7 ont réaffirmé leur volonté de garder les marchés ouverts et de lutter contre le protectionnisme tout en dénonçant fermement les pratiques commerciales déloyales. Ils se sont engagés à adopter des politiques appropriées afin que toutes les entreprises et tous les citoyens puissent tirer le meilleur parti des débouchés offerts par l'économie mondiale.

Ils ont appelé à l'élimination de toutes les pratiques faussant les échanges afin d'assurer des conditions de concurrence véritablement équitables. Ils ont également souligné l'importance du système commercial multilatéral fondé sur des règles et se sont engagés à collaborer pour améliorer le fonctionnement de l'OMC.

Migrations

Les dirigeants du G7 ont demandé que des efforts coordonnés soient consentis à l'échelle nationale et internationale pour faire face aux déplacements à grande échelle des migrants et des réfugiés. Ils sont convenus d'établir des partenariats pour aider les pays concernés à créer, à l'intérieur de leurs propres frontières, les conditions qui permettent de s'attaquer aux causes des migrations.

Ils ont également reconnu aux États le droit de contrôler leurs propres frontières et de mettre en place des politiques qui soient dans leur intérêt national.

Afrique

La sécurité, la stabilité et le développement durable de l'Afrique figurent parmi les grandes priorités du G7, qui a pour objectif de resserrer la coopération et le dialogue avec les pays africains et les organisations régionales pour renforcer les capacités de l'Afrique, l'objectif étant de mieux prévenir les crises et les conflits, de mieux y répondre et de mieux les gérer.

Innovation, compétences et main-d'œuvre

Les dirigeants du G7 ont adopté le "Plan d'action du G7 centré sur les personnes consacré à l'innovation, aux compétences et à la main-d'œuvre". Ce plan d'action décrit un ensemble de recommandations stratégiques susceptibles d'accroître la compétitivité et de stimuler une croissance axée sur l'innovation dont chacun puisse bénéficier.

Voir également:

Contexte

Le sommet du G7 est une enceinte qui joue un rôle important dans la formulation de réponses mondiales aux défis planétaires, en complément de la coordination économique mondiale assurée par le G20. Il réunit les dirigeants du Canada, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie, du Japon, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l'UE.

Ce sommet fait suite au sommet du G7 tenu au Japon en 2016 et à celui exceptionnellement organisé par l'UE à Bruxelles en 2014.

Les dirigeants se réunissent au format G7 depuis 2014, à la suite de la violation par la Fédération de Russie de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

L'UE, membre du G7

La première participation de représentants de ce qui était alors la Communauté européenne remonte à 1977, au sommet de Londres. À l'origine, le rôle de l'UE se limitait à ses domaines de compétence exclusive, mais ce rôle a pris de l'importance au fil du temps. L'UE a été progressivement intégrée à tous les débats politiques à l'ordre du jour du sommet et, depuis le sommet d'Ottawa (1981), elle participe à toutes les séances de travail du sommet.

L'UE assume toutes les responsabilités d'un membre. Le communiqué du sommet est politiquement contraignant pour tous les membres du G7.

La rotation de la présidence est la suivante: Japon en 2016, Italie en 2017, Canada en 2018, France en 2019 et États-Unis en 2020.