Aller au contenu
S'abonner par courriel

Partenariat oriental

Résumé

Le Partenariat oriental vise à renforcer l'association politique et l'intégration économique avec l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine

Relations de l'UE avec la Géorgie

L'UE reconnaît le rôle de pionnier joué par la Géorgie dans le cadre du Partenariat oriental

Relations de l'UE avec la Biélorussie

Dans le cadre de démarches mutuelles mûrement réfléchies, l'UE renforce actuellement sa politique consistant à maintenir le contact avec la Biélorussie tout en adoptant un point de vue critique à l'égard de ce pays.

Les relations de l'UE avec la République de Moldavie

Les relations entre l'UE et la Moldavie ont considérablement progressé en 2014 grâce à la libéralisation du régime des visas et à l'accord d'association

Relations de l'UE avec l'Arménie

L'UE et l'Arménie réalisent des progrès significatifs sur la voie d'une coopération renforcée dans le cadre du partenariat

Relations de l'UE avec l'Azerbaïdjan

L'UE étudie la possibilité de nouer des relations plus étroites avec l'Azerbaïdjan

Relations de l'UE avec l'Ukraine

L'Ukraine a progressé dans le processus d'intégration européenne, tandis que l'UE a renforcé son programme d'appui en faveur de ce pays.

Brève présentation des relations UE-Azerbaïdjan dans le cadre du partenariat oriental  

Les relations avec l'Azerbaïdjan reposent, dans le cadre du Partenariat oriental, sur deux principes-clés:

  • la nécessité d'une approche différenciée: l'Azerbaïdjan est libre de choisir dans quelle mesure il acceptera la proposition d'association politique et d'intégration économique formulée par l'UE
  • l'établissement d'une démocratie profondément ancrée: l'UE ne transigera pas sur les valeurs fondamentales du Partenariat oriental

Le Partenariat énergétique stratégique conclu en 2006 constitue toujours un excellent exemple de coopération bénéfique pour l'ensemble des parties. Cependant, les relations ne se limitent pas au secteur de l'énergie et d'importants progrès restent à faire dans le domaine de la démocratie et des libertés fondamentales.

L'UE étudie la possibilité de nouer des relations plus étroites avec l'Azerbaïdjan, et a entamé des négociations en vue d'un accord d'association spécifique en 2010.

Vers un nouvel accord UE-Azerbaïdjan

Le 14 novembre 2016, le Conseil a adopté un mandat en vue de la négociation d'un accord global avec l'Azerbaïdjan.

Le nouvel accord devrait remplacer l'accord de partenariat et de coopération de 1996. Il devrait davantage tenir compte des objectifs communs de l'UE et de l'Azerbaïdjan et des difficultés auxquelles les deux parties sont confrontées.

Les négociations relatives au nouvel accord ont commencé le 7 février 2017 à la suite de la visite, la veille, du président Ilham Aliyev à Bruxelles.

"Ce nouvel accord élargira le champ de nos relations, compte tenu des nouveaux intérêts mondiaux, politiques et économiques que nous partageons et des défis auxquels nous entendons faire face ensemble."

Le président Donald Tusk après sa rencontre avec le président Ilham Aliyev

Conseil de coopération

Le Conseil de coopération entre l'UE et l'Azerbaïdjan a tenu sa quatorzième réunion le 9 décembre 2013.

Dialogue concernant les visas

Les accords sur l'assouplissement du régime des visas et les accords de réadmission sont entrés en vigueur le 1er septembre 2014.