Les relations UE-Afrique

Comment les pays africains et l'UE coopèrent-ils?

La coopération entre les pays africains et l'UE s'inscrit dans de nombreux cadres, tels que:

  • l'accord de Cotonou
  • la stratégie commune UE-Afrique

Outre ces cadres, le Conseil a adopté trois stratégies régionales pour:

  • la Corne de l'Afrique
  • le golfe de Guinée
  • le Sahel

Les relations entre l'UE et l'Afrique s'inscrivent également dans le cadre de dialogues formels, tels que les sommets UE-Afrique.

Les cadres de coopération en détail

Accord de Cotonou

L'accord de Cotonou est le cadre général dans lequel s'inscrivent les relations entre l'UE, d'une part, et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), d'autre part. Il couvre les relations de l'UE avec 79 pays, y compris 48 pays en Afrique subsaharienne.

Stratégie commune UE-Afrique

La stratégie commune UE-Afrique a été adoptée en 2007 pour servir de filière officielle pour les relations entre l'UE et les pays africains. Cette stratégie a été approuvée par l'Union africaine et les institutions de l'UE, ainsi que par les pays africains et les États membres de l'UE.

Elle est mise en œuvre par l'intermédiaire de plans d'action périodiques. En 2014, les États membres de l'UE et les pays d'Afrique sont convenus d'une feuille de route pour la période 2014-2017. Cette feuille de route comporte cinq priorités et domaines stratégiques pour des actions communes.

Le 4 mai 2017, la haute représentante et la Commission ont publié une communication conjointe sur un nouvel élan pour le partenariat Afrique-UE. Le Conseil des affaires étrangères a salué cette communication lors de sa session du 15 mai 2017.

Stratégies régionales

1. Corne de l'Afrique

La Corne de l'Afrique, une région d'Afrique de l'Est, a connu au cours de ces dernières années des sécheresses à répétition, qui ont provoqué une grave crise humanitaire.

En 2011, l'UE a adopté un cadre stratégique pour la Corne de l'Afrique. Il définit les mesures que l'UE doit prendre pour aider la population de la région à assurer la paix, la stabilité, la sécurité, la prospérité et un gouvernement responsable.

Le cadre stratégique a donné lieu, entre autres, à l'élaboration:

  • de l'initiative intitulée "Appui à la capacité de résistance de la Corne de l'Afrique (SHARE) (2012)
  • du plan d'action sur la lutte contre le terrorisme en faveur de la Corne de l'Afrique et du Yémen (2013)

En 2015, le Conseil a adopté le plan d'action régional en faveur de la Corne de l'Afrique pour la période 2015-2020. Ce plan d'action définit l'approche de l'UE pour s'attaquer aux problèmes majeurs qui se posent dans l'ensemble de la région.

Il tient compte des défis qui ont pris une plus grande importance au fil des années, notamment:

  • l'influence de la région dans son ensemble sur la Corne de l'Afrique
  • la radicalisation
  • la migration et les déplacements forcés

La mise en œuvre du plan d'action est encadrée par la haute représentante et la Commission. Le Conseil est régulièrement informé de sa mise en œuvre, y compris par des rapports annuels.

2. Golfe de Guinée

Les pays de la région du golfe de Guinée sont confrontés à une instabilité croissante en raison de la maîtrise insuffisante des eaux côtières et de la côte elle-même.

Par conséquent, les activités criminelles progressent, notamment:

  • la traite des êtres humains, le trafic de drogues, d'armes, de diamants, de médicaments contrefaits, de déchets, etc.
  • la piraterie et les vols à main armée en mer
  • le vol de pétrole
  • la pêche illicite

En mars 2014, le Conseil a adopté une stratégie relative au golfe de Guinée. Cette stratégie décrit la façon dont l'UE peut aider les pays de la région à relever ces défis et à renforcer leurs capacités maritimes, l'État de droit et la gouvernance efficace.

Un an plus tard, en mars 2015, le Conseil a adopté le plan d'action 2015-2020 pour le golfe de Guinée. Celui-ci définit le soutien apporté par l'UE pour relever les défis posés par la sûreté maritime et la criminalité organisée dans la région.

Un coordinateur principal de l'UE assure la mise en œuvre de la stratégie de l'UE pour le golfe de Guinée et du plan d'action. Leur mise en œuvre est étroitement coordonnée avec le comité politique et de sécurité du Conseil.

3. Sahel

La stratégie de l'UE pour la sécurité et le développement dans la région du Sahel a été présentée en 2011 par la haute représentante et la Commission, à la demande du Conseil.

Elle s'articule autour de quatre axes:

  • le développement
  • la bonne gouvernance et le règlement des conflits internes
  • la sécurité politique et diplomatique et l'État de droit
  • la lutte contre l'extrémisme violent

Adopté en 2015, le plan d'action régional en faveur du Sahel pour la période 2015-2020 constitue une base solide permettant de poursuivre les objectifs visés par la stratégie. Il porte sur quatre domaines extrêmement importants pour la stabilisation de la région, à savoir:

  • la prévention de la radicalisation et la lutte contre ce phénomène
  • la mise en place de conditions appropriées pour les jeunes
  • les migrations, la mobilité et la gestion des frontières
  • la lutte contre les trafics et la criminalité transnationale organisée

Dialogues formels

Le partenariat UE-Afrique repose sur des dialogues formels à différents niveaux:

  • les sommets UE-Afrique, au niveau des chefs d'État ou de gouvernement, ont lieu en principe tous les trois ans
  • les réunions au niveau ministériel (ou "troïkas"), organisées régulièrement, réunissent les représentants des pays d'Afrique et des États membres de l'UE, de la Commission de l'Union africaine et des institutions de l'UE, dont le Conseil de l'UE
  • les réunions au niveau des deux Commissions

Le cinquième sommet UE-Afrique aura lieu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan en Côte d'Ivoire. Le thème du sommet sera "Investir pour la jeunesse", ce sujet étant devenu une priorité essentielle aussi bien pour l'Europe que pour l'Afrique.

En 2014, le quatrième sommet UE-Afrique a réuni plus de 60 dirigeants africains et européens pour débattre de l'avenir des relations entre l'UE et l'Afrique et renforcer les liens entre les deux continents.

Instances préparatoires du Conseil

Au sein du Conseil, les instances suivantes sont chargées des relations entre l'UE et l'Afrique:

Quels sont les domaines de coopération?

Commerce

L'UE a négocié une série d'accords de partenariat économique (APE) avec 48 pays d'Afrique subsaharienne dans le cadre de l'accord de Cotonou. Ces accords ont pour but de créer un partenariat commun en matière de commerce et de développement, soutenu par une aide au développement.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la page sur l'accord de Cotonou:

Développement

L'UE finance des programmes et des initiatives de développement bénéficiant à un grand nombre de pays d'Afrique.

Pour la plupart, les financements proviennent du Fonds européen de développement (FED), qui est doté d'un budget de 30,5 milliards d'euros pour la période 2014-2020.

Sécurité

L'UE a lancé plusieurs missions et opérationsmilitaires et civiles en Afrique dans le cadre de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC).

Des missions de l'UE sont actuellement déployées:

  • en République centrafricaine
  • en Libye
  • au Mali
  • au Niger
  • en Somalie
Trouver des solutions aux pressions migratoires

Le Conseil et le Conseil européen travaillent à l'élaboration d'une politique européenne globale en matière de migration

Migrations

En novembre 2015, l'UE et les dirigeants africains les plus concernés se sont mis d'accord sur le plan d'action de La Valette. Celui-ci comprend 16 actions concrètes pour faire face à l'afflux massif de migrants vers l'Europe.

En juin 2016, le Conseil européen est convenu d'approfondir la coopération avec les principaux pays d'origine et de transit. Des pactes adaptés aux besoins de chaque pays sont actuellement mis en place.

En février 2017, les dirigeants de l'UE ont adopté la déclaration de Malte, dans laquelle ils ont fait part de leur intention d'intensifier la coopération avec la Libye, qui est le principal pays de départ vers l'Europe.

Lutte contre le terrorisme

L'UE soutient des initiatives et des activités de lutte contre le terrorisme sur le continent africain.

En juin 2017, l'UE s'est engagée à fournir 50 millions d'euros pour soutenir la force conjointe du G5 Sahel, récemment mise en place, dans le but d'améliorer la sécurité dans la région.

En 2013, l'UE a adopté un plan d'action sur la lutte contre le terrorisme en faveur de la Corne de l'Afrique et du Yémen.