Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le Conseil lance une opération navale de l'UE visant à démanteler les réseaux de passeurs et de trafiquants d'êtres humains en Méditerranée

Conseil de l'UE
  • 22/06/2015
  • 09:55
  • Communiqué de presse
  • 482/15
  • Sécurité et défense
22/06/2015
Contacts avec la presse

Virginie Battu
Attachée de presse
+32 22815316
+32 470182405

Susanne Kiefer
Attachée de presse
+32 22819442
+32 473923308

Le Conseil a lancé ce jour l'opération navale de l'UE destinée à lutter contre les passeurs et les trafiquants d'êtres humains en Méditerranée, baptisée "EUNAVFOR MED". Elle a pour mission d'identifier, de capturer et de neutraliser les navires et les embarcations ainsi que les ressources utilisés ou soupçonnés d'être utilisés par des passeurs ou des trafiquants de migrants.

Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a fait la déclaration suivante: 
"Jamais l'UE ne s'est saisie de la question des migrations dans des circonstances aussi graves que maintenant. Avec cette opération, nous visons le modèle économique de ceux qui profitent de la détresse des migrants. Mais il ne s'agit là que d'une partie d'une stratégie plus vaste qui prévoit une coopération avec nos partenaires en Afrique, en particulier dans la région du Sahel, ainsi que des travaux avec l'Organisation internationale pour les migrations et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. L'UE est déterminée à contribuer à sauver des vies, à démanteler les réseaux de trafiquants d'êtres humains et à s'attaquer aux causes profondes des migrations."

L'EUNAVFOR MED sera conduite en phases successives, dans le plein respect du droit international, notamment du droit humanitaire et des réfugiés, ainsi que des droits de l'homme. La première phase est axée sur la surveillance et l'évaluation des réseaux de passeurs et de trafiquants d'êtres humains dans la partie sud de la Méditerranée centrale. 

La deuxième phase de l'opération devrait permettre la fouille et, si nécessaire, la saisie des navires et des embarcations suspects. Une troisième phase permettrait de neutraliser les navires et les embarcations ainsi que les ressources connexes, de préférence avant leur utilisation, et d'appréhender les trafiquants et les passeurs. 

Le Conseil évaluera à quel moment il convient de passer de cette première phase aux phases suivantes, en tenant compte du mandat des Nations unies et de l'accord donné par les États côtiers concernés; les phases suivantes seront conduites en conséquence. 

Le quartier général de l'opération EUNAVFOR MED est situé à Rome. Le vice-amiral Enrico Credendino a été nommé commandant de l'opération et sera assisté en mer par le vice-amiral Andrea Gueglio, commandant de la force de l'UE pour l'opération EUNAVFOR MED. Les coûts communs de l'opération sont estimés à 11,82 millions d'euros pour une phase de démarrage de deux mois et un mandat initial de douze mois.

EUNAVFOR MED, créée le 18 mai 2015, est l'un des éléments de l'approche globale de l'UE en matière de migration, qui s'inscrit dans un cadre plus large et vise à répondre à la nécessité immédiate de sauver des vies et de réagir aux situations d'urgence, de s'attaquer aux causes profondes des migrations irrégulières et de lutter contre les trafiquants.