2018, année européenne du patrimoine culturel: la diversité et la richesse du patrimoine européen mises à l'honneur

  • 09/02/2017
  • 12:20
  • Communiqué de presse
  • SN 52/17
  • Culture
09/02/2017
Contacts avec la presse

Helena Gomes
Attachée de presse
+3222817040
+32 479955079

Le 9 février 2017, les représentants du Conseil et du Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire sur une décision établissant une Année européenne du patrimoine culturel (2018).

Le patrimoine culturel englobe des ressources héritées du passé sous des formes et des aspects divers. Il comprend les monuments, les sites, les traditions, les savoirs transmis et les expressions de la créativité humaine, ainsi que les collections conservées et gérées par les musées, les bibliothèques et les archives.

Cette initiative vise à sensibiliser à l'histoire et aux valeurs européennes et à renforcer un sentiment d'identité européenne. Parallèlement, elle attire l'attention sur les possibilités offertes par notre patrimoine culturel, mais également sur les défis auxquels il est confronté, notamment l'incidence du passage au numérique, les pressions environnementales et les contraintes physiques qui s'exercent sur les sites du patrimoine et le trafic de biens culturels.

Les principaux objectifs de l'Année européenne sont:

  • promouvoir la diversité culturelle, le dialogue interculturel et la cohésion sociale;
  • mettre en évidence la contribution économique du patrimoine culturel aux secteurs de la culture et de la création, y compris les petites et moyennes entreprises, et au développement local et régional;
  • souligner l'importance du rôle que joue le patrimoine culturel dans les relations extérieures de l'UE, y compris en ce qui concerne la prévention des conflits, la réconciliation après les conflits et le rétablissement du patrimoine culturel détruit.

L'Année européenne sera dotée d'une enveloppe financière spécifique de 8 millions d'euros.

Des représentants du Parlement européen pourront participer en tant qu'observateurs aux réunions des coordinateurs nationaux convoquées par la Commission pour l'organisation de l'Année européenne.

En tant qu'Européens, nous disposons d'un patrimoine culturel particulièrement riche hérité de notre longue histoire commune. Je me félicite de cette occasion de mettre ce patrimoine à l'honneur et de manifester notre fierté à l'égard de tout ce qui constitue notre identité européenne commune.

Owen Bonnici, ministre maltais de la justice, de la culture et de l'administration locale 

Prochaines étapes

Le Coreper sera invité à approuver l'accord lors d'une prochaine réunion. Le président du Coreper enverra alors un courrier à la présidente de la commission CULT du Parlement européen.

Dans cette lettre, il indiquera que, si le Parlement adopte lors de sa session plénière le texte de compromis approuvé par le Coreper, le Conseil adoptera ce texte en première lecture sans le modifier.

Cela devrait permettre à la nouvelle législation d'entrer en vigueur suffisamment tôt pour que la Commission et les États membres disposent d'assez de temps pour les préparatifs nécessaires.

Contexte

L'idée d'une Année européenne du patrimoine culturel a été évoquée pour la première fois en 2014, lorsque le Conseil l'a mentionnée dans ses conclusions sur la gouvernance participative du patrimoine culturel. Cette idée a reçu un soutien important du Parlement européen, et la Commission a présenté sa proposition relative à une Année européenne du patrimoine culturel en août 2016.

Le Conseil a adopté une orientation générale sur cette proposition le 22 novembre 2016.

Le rapport sur la décision établi par la commission de la culture et de l'éducation du Parlement européen (CULT) a fait l'objet d'un vote lors de sa réunion du 8 novembre 2016. Une première réunion de trilogue a eu lieu le 9 décembre.