Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Afghanistan : au seuil d'une décennie de transformation

Lundi 14 mai, le Conseil des affaires étrangères a adopté des conclusions sur l'Afghanistan devant servir de lignes directrices pour les réunions internationales qui se tiendront prochainement au sujet de ce pays à Chicago, Kaboul et Tokyo. Les ministres ont réaffirmé l'engagement à long terme de l'UE et de ses États membres d'apporter leur soutien à l'Afghanistan dans les efforts qu'il consent pour pouvoir assumer pleinement la responsabilité de sa propre sécurité.


© Fotolia

Le Conseil s'est félicité des progrès réalisés dans le processus de transition en Afghanistan et a souligné qu'il importe que la communauté internationale adopte une approche globale du rôle qu'elle jouera après 2014.

Les ministres ont affirmé clairement qu'il faut que les autorités afghanes consentent de leur côté un véritable effort pour s'acquitter de leurs obligations en matière de réforme et demandé au gouvernement afghan de faire en sorte que le scrutin présidentiel et les élections législatives soient crédibles et ouverts à tous.

Le Conseil a souligné qu'il est essentiel que les forces de sécurité nationales afghanes disposent de capacités suffisantes, inscrivent leur action dans la durée et présentent un coût qui ne soit pas excessif et il a rappelé qu'"il est plus important de garantir le professionnalisme et la qualité de la police afghane que d'assurer le seul financement d'effectifs suffisants". Étant donné qu'il est essentiel de disposer d'une police juste et impartiale pour promouvoir les droits de l'homme, "la police civile restera l'élément essentiel de l'aide que l'UE apporte au secteur de la sécurité". Lors de sa session de novembre 2011, le Conseil des affaires étrangères a déjà accepté en principe de prolonger le mandat de l'EUPOL AFGHANISTAN jusqu'à la fin de 2014. Aujourd'hui, les ministres ont réaffirmé la ferme volonté de l'UE d'appuyer les efforts déployés par l'Afghanistan pour renforcer le maintien de l'ordre et l'État de droit au-delà de 2014.

Le Conseil réaffirme qu'il est disposé à coopérer activement avec ses partenaires au renforcement de la coopération économique et politique au niveau régional, tout en rappelant que les pays de la région doivent avoir la maîtrise de ce processus. À la suite de la conférence qui se tiendra à Kaboul le 14 juin, l'UE étudiera d'autres moyens pouvant lui permettre de renforcer son action au niveau régional.

En ce qui concerne le financement octroyé par les bailleurs de fonds, l'UE oeuvrera activement à la mise en place de synergies entre les États membres et à une utilisation plus efficace des mécanismes internationaux. Son action sera examinée à la suite de la conférence des bailleurs de fonds qui se tiendra à Tokyo le 8 juillet.

 

Pour en savoir plus:
Conclusions du Conseil 
Conférence de presse (video)
Eupol Afghanistan (fiche d'information SEAA, 4/2012) (en)
Engagement de l'UE en Afghanistan (fiche d'information SEAA, novembre 2011)

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?