Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le Conseil parvient à un accord sur un Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Lors de sa session des 20 et 21 juin, le Conseil "Emploi, politique sociale, santé et consommateurs" (EPSCO) est parvenu à une orientation générale sur le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM). Les ministres ont également préparé le débat sur l'emploi des jeunes que les chefs d'État ou de gouvernement mèneront lors de la réunion du Conseil européen de la semaine prochaine.


Mme Joan Burton, ministre de la protection sociale de l'Irlande
© Union européenne, 2013

Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

L'orientation générale sur le FEM à laquelle les ministres sont parvenus lors de cette session du Conseil EPSCO ouvre la voie aux négociations avec le Parlement européen en vue de l'adoption du règlement proposé avant le 1er janvier 2014.

Les ministres ont examiné la proposition de compromis de la présidence, modifiée par une proposition visant à renforcer le soutien à l'emploi des jeunes âgés de 15 à 24 ans dans les régions où le taux de chômage des jeunes est élevé.

Emploi des jeunes

La question de l'emploi des jeunes a également été abordée afin d'alimenter le débat que les chefs d'État ou de gouvernement tiendront les 28 et 29 juin.

En février 2013, le Conseil européen a affecté 6 milliards d'euros, sur les sept prochaines années, à une initiative pour l'emploi des jeunes.  Les ministres se sont déclarés favorables à une concentration des décaissements en début de période, afin d'obtenir des résultats le plus rapidement possible.

Une garantie pour la jeunesse, sur laquelle le Conseil a marqué son accord en février, vise à ce que tous les jeunes de moins de 25 ans se voient proposer un emploi, une formation continue, un apprentissage ou un stage de qualité dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l'enseignement formel. Les ministres se sont déclarés favorables à l'adoption, avant la fin de 2013, de plans concrets pour la mise en œuvre de cette garantie, afin que les fonds correspondants puissent être utilisés à partir de janvier 2014.

 

Pour en savoir plus:

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?