Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

L'UE adopte sa position pour la conférence des Nations unies sur le changement climatique

Lors de sa session du 14 octobre 2013, le Conseil "Environnement" a adopté des conclusions en vue des négociations des Nations unies sur le climat, qui se dérouleront à Varsovie du 11 au 22 novembre 2013.

Conférence de Varsovie sur le changement climatique

Les conclusions présentent les principaux éléments de la position de l'UE pour la 19e session de la conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Dans la position de l'UE, l'accent est mis en particulier sur la mise en œuvre appropriée des décisions existantes et sur de nouvelles avancées, dans le cadre de la Plate-forme de Durban pour une action renforcée, sur les deux axes suivants:

  • combler aussi rapidement que possible l'écart constaté dans le niveau d'ambition des efforts d'atténuation pour la période allant jusqu'en 2020 et
  • préparer le terrain en vue de l'adoption, d'ici 2015, d'un nouvel accord mondial sur le climat pour l'après 2020.

L'UE souhaite que le nouvel accord prenne la forme d'un protocole juridiquement contraignant, applicable à toutes les parties.

La conférence de cette année à Varsovie, et celle de l'an prochain à Lima, seront les dernières étapes avant l'accord mondial tant attendu sur le climat, qui devrait intervenir en 2015 à Paris. Il est capital de commencer dès à présent à préparer le terrain pour que la conférence de Paris soit un succès. C'est ce qu'a déclaré  M. Valentinas Mazuronis, le ministre lituanien de l'environnement.

 

L'UE et le changement climatique

Dans la lutte contre le changement climatique, l'UE donne l'exemple par les mesures qu'elle a prises sur le plan interne. Les dirigeants de l'UE ont pris l'engagement de faire de l'Union une économie à haut rendement énergétique et à faible taux d'émission.

Une législation contraignante a été mise en place afin de réduire les émissions, d'ici 2020, à un niveau 20% inférieur à celui enregistré en 1990. Les mesures qui ont été adoptées ou proposées récemment permettront vraisemblablement d'aller plus loin que cet objectif et de réaliser des réductions plus importantes.

L'UE propose de se fixer un objectif de 30% de réduction d'ici 2020, à condition que d'autres grandes économies s'engagent à réaliser leur part équitable de l'action menée au niveau mondial.

 

Autres thèmes à l'ordre du jour

Les ministres ont procédé à un échange de vues sur la proposition de règlement modifiant le règlement (CE) n° 1013/2006 concernant les transferts de déchets au sein de l'UE ainsi qu'entre l'UE et les pays tiers. Cette proposition renferme des mesures visant à:

  • mieux lutter contre le problème des transferts illicites de déchets, et
  • assurer une mise en œuvre plus uniforme du règlement sur les transferts de déchets dans l'ensemble de l'UE.

Le Conseil a par ailleurs examiné le texte de compromis final d'un projet de règlement modifiant le règlement (CE) n° 443/2009 en vue de définir les modalités permettant d'atteindre l'objectif de 2020 en matière de réduction des émissions de CO2 des voitures particulières neuves.

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?