Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Soutien de l'UE en faveur du Mali

Le 15 octobre, les ministres des affaires étrangères de l'UE ont examiné la situation au Mali et adopté des conclusions sur la manière dont l'UE peut contribuer à soutenir le Mali dans le rétablissement d'un État de droit et d'un gouvernement démocratique et pleinement souverain sur l'ensemble de son territoire.


© Rusland Olinchuk, Fotolia.com

Mme Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, a déclaré: "Nous avons discuté aujourd'hui de la préoccupation croissante que suscite en nous la situation au Mali. L'UE est résolue à coopérer avec les Nations unies, l'Union africaine et la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), notamment en vue d'élaborer un plan d'intervention au nom du peuple malien qui a, sans conteste, souffert considérablement au cours des derniers mois."

Dès que le gouvernement d'union nationale du Mali aura établi une feuille de route crédible incluant l'organisation d'élections démocratiques et crédibles, le lancement rapide d'un dialogue national inclusif, incluant les représentants des populations du Nord, ainsi que la réorganisation de l'armée sous contrôle civil, l'UE pourrait sera en mesure de reprendre sa coopération au développement, qui est actuellement suspendue depuis le coup d'État du 24 mars dernier.

L'UE et ses États membres poursuivront leurs efforts humanitaires et continueront à suivre de près la situation au Mali tout comme dans les pays voisins. La Commission européenne s'apprête à augmenter de manière significative le montant de son aide de façon à répondre au mieux aux besoins de la population.

Le Conseil a demandé au Service européen pour l'action extérieure d'élaborer un concept de gestion de crise en vue de l'envoi éventuel d'une mission, qui viserait principalement à contribuer à réentraîner et à restructurer l'armée malienne.

Mme Ashton a affirmé en conclusion: "Nous sommes convaincus que l'existence dans le Nord du Mali d'une zone non gouvernée, où les terroristes et les trafiquants de drogue sont libres d'agir, constitue une menace pour toute la région."

Eu égard à l'aide apportée au Mali, la stratégie de l'UE pour la sécurité et le développement dans la région du Sahel, actuellement mise en œuvre en Mauritanie, au Niger et au Mali, s'est avérée être un moyen utile de renforcer la cohérence de l'attitude de l'UE face à la crise. Elle s'articule autour de quatre axes:

  • développement, bonne gouvernance et règlement des conflits internes;
  • action politique et diplomatique;
  • sécurité et État de droit; et
  • lutte contre l'extrémisme violent.


Dans le cadre de sa stratégie pour le Sahel, l'UE a par ailleurs mobilisé des ressources financières complémentaires en faveur de projets liés au développement et à la sécurité pour un montant de 167 millions d'euros à déployer le long des quatre axes qui ont été définis.

 

Pour en savoir plus:


Service européen pour l'action extérieure:


Sites web de la Commission:

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?