Error loading MacroEngine script (file: MetaTags.cshtml)

Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le semestre européen de 2013 est achevé.

Le 9 juillet 2013, le Conseil "Affaires économiques et financières" a mené à son terme le cycle de coordination des politiques économiques et budgétaires de l'année en cours mis en œuvre pendant le semestre européen.


Le Conseil "Affaires économiques et financières"
a également adopté une décision autorisant la Lettonie
à rejoindre la zone euro
à partir du 1er janvier 2014.
Cette décision élargit la zone euro à un 18e État membre.
© Union européenne, 2013

Le Conseil a formellement adopté les différents éléments du semestre européen, y compris les recommandations par pays, à la suite de leur approbation par le Conseil européen de juin.

Ces éléments sont les suivants:

  • des recommandations adressées aux 23 États membres  sur les politiques économiques et en matière d'emploi présentées dans leurs programmes nationaux de réforme, ainsi que des avis sur les politiques budgétaires présentées dans leurs programmes de stabilité ou de convergence;
  • une recommandation spécifique sur les politiques économiques des États membres de la zone euro;
  • des explications pour les points sur lesquels les recommandations par pays ne sont pas conformes aux propositions de la Commission.

 

Les pays faisant l'objet de programmes d'ajustement économique (Chypre, Irlande, Grèce et Portugal) ne sont pas concernés par les recommandations. La Croatie, qui a adhéré à l'UE le 1er juillet 2013, relèvera du prochain cycle qui débutera en janvier 2014.

Le semestre européen comporte une surveillance simultanée, par la Commission, des politiques des États membres en matière d'économie, d'emploi et de budget pendant une période de six mois chaque année.

La Conseil européen de printemps a fixé les priorités du semestre européen de cette année. Étant donné la stagnation de l'activité économique prévue pour 2013 et le niveau intolérable qu'a atteint le chômage, le Conseil européen a souligné la nécessité de s'attacher en priorité à intensifier les efforts pour soutenir la croissance tout en assurant un assainissement budgétaire axé sur la croissance.

Ces priorités ont été prises en compte dans les programmes nationaux de réforme des États membres, ainsi que dans leurs programmes de stabilité (pour les pays de la zone euro) ou de convergence (pour les États non membres de la zone euro), qui sont présentés chaque année, au mois d'avril.

 

Pour en savoir plus:

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?