Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Le Conseil des affaires étrangères évalue les progrès accomplis vers la conclusion d'un accord d'association UE-Ukraine

Lors de la session du Conseil des affaires étrangères du 21 octobre 2013, les ministres se sont penchés sur les progrès accomplis sur la voie de la conclusion d'un accord d'association UE-Ukraine et ont examiné les faits les plus récents qui sont intervenus dans le cadre de la crise syrienne

Les ministres ont fait le point de l'évolution de la situation dans le cadre du Partenariat oriental. En particulier, ils ont débattu des progrès réalisés par l'Ukraine sur la voie d'une éventuelle signature de l'accord d'association UE-Ukraine. Les discussions étaient alimentées par le dernier rapport de la mission d'observation en Ukraine et ont mis en lumière plusieurs domaines essentiels dans lesquels une action résolue demeure nécessaire.

La question sera examinée de nouveau lors de la prochaine session du CAE, qui se tiendra le 18 novembre, en vue de préparer le troisième sommet du Partenariat oriental, qui aura lieu à Vilnius les 28 et 29 novembre.

Le Conseil a également tenu une discussion et adopté des conclusions sur la crise en Syrie. Les ministres ont insisté sur le fait que l'UE reste préoccupée par la détérioration de la situation en Syrie et se sont ralliés pleinement à l'appel lancé par le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon en faveur de l'organisation d'une conférence de paix à Genève avant la fin novembre.

Dans ses conclusions, le Conseil réitère également sa condamnation du recours aux armes chimiques en Syrie et réaffirme sa détermination, en tant que principal bailleur de fonds, à continuer de fournir à la population syrienne une assistance à la fois humanitaire et non humanitaire.

Partenariat oriental

Outre les vingt-huit États membres, six pays participent au Partenariat oriental: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine.

Le Partenariat oriental vise à renforcer la coopération bilatérale et multilatérale entre l'UE et les pays participants, encourager les réformes démocratiques et axées sur le marché et favoriser la stabilité politique et économique.

Les sommets du Partenariat oriental se tiennent tous les deux ans. Le sommet de Vilnius, qui se tiendra les 28 et 29 novembre, sera le troisième.

Lors de ces réunions, les participants débattent de la mise en œuvre du Partenariat et  des progrès réalisés dans le cadre de celui-ci, et ils définissent les objectifs pour les deux années à venir.

 

Autres sujets à l'ordre du jour

Le Conseil a également débattu des événements qui se sont produits récemment en Libye et a fait le point de la situation en Égypte, à la suite de la visite de la Haute Représentante au Caire et du rapport de la Cour des comptes sur la coopération entre l'UE et l'Égypte, publié en juin dernier.

Au cours du déjeuner, les ministres ont rencontré Aung San Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix, pour discuter du processus de réforme en cours au Myanmar/en Birmanie.

Le Conseil a en outre adopté sans débat des conclusions sur:

  • la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive;
  • la situation en République centrafricaine;
  • le Yémen;
  • la Bosnie-Herzégovine, y compris l'opération militaire EUFOR Althea.

Vidéo à la une

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?