Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

L'opération militaire en République centrafricaine est officiellement établie

Réunis en session du Conseil des affaires étrangères, les ministres de l'UE ont officiellement établi l'opération militaire de l'UE en République centrafricaine, ouvrant ainsi la voie à un déploiement rapide de l'opération dans les prochaines semaines.

La décision adoptée le lundi 10 février par le Conseil des affaires étrangères arrête la base juridique de l'opération en République centrafricaine (RCA). Baptisée EUFOR RCA, la nouvelle opération militaire fournira un appui temporaire pour sécuriser la zone autour de Bangui, la capitale du pays. Elle contribuera aux efforts déployés au niveau international pour protéger les populations les plus menacées, permettant ainsi que l'aide humanitaire soit accessible à ceux qui en ont besoin. Les ministres ont également débattu de la crise sécuritaire et humanitaire en RCA et ont adopté des conclusions.

Toujours dans le cadre du Conseil des affaires étrangères, les ministres se sont penchés sur le Partenariat oriental de l'UE, et ont plus particulièrement débattu des évènements survenus récemment en Ukraine. Le Conseil s'est déclaré préoccupé par la crise politique qui continue de secouer le pays et il a demandé à l'ensemble des acteurs de s'abstenir de toute violence et de ne pas recourir à des actions extrêmes. Le Conseil a indiqué que l'UE était résolue à soutenir l'Ukraine dans ses réformes. Les ministres ont aussi souligné que, si un nouveau gouvernement ukrainien était formé, l'UE serait disposée à continuer à aider l'Ukraine à trouver une issue durable à sa situation économique difficile.

EUFOR RCA

L'état-major de la force mise sur pied pour l'opération militaire de l'UE en République centrafricaine sera installé à Bangui, la capitale du pays, tandis que l'état-major de l'opération se trouvera à Larissa, en Grèce. Les coûts communs de l'opération, qui durera au maximum 6 mois, sont estimés à 25,9 millions d'euros. L'opération fournira un appui temporaire pour sécuriser la zone autour de Bangui avant de passer le relais à des partenaires africains.

Autres points à l'ordre du jour

Les ministres ont adopté des directives de négociation en vue de la conclusion d'un accord de dialogue politique et de coopération avec Cuba. Un accord bilatéral aurait pour effet de renforcer la relation UE-Cuba et fournirait un cadre pour un dialogue constructif et une meilleure coopération.

Le Conseil des affaires étrangères a aussi débattu des points suivants, pour lesquels il a adopté des conclusions:

•        les priorités de l'UE dans les enceintes des Nations unies compétentes en matière de droits de l'homme dans la perspective de la 25e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme (CDH) des Nations unies, qui se tiendra le 17 février;

•          la dégradation des conditions de sécurité en Iraq;

•          l'Égypte;

•        la Tunisie, après l'adoption par ce pays d'une nouvelle constitution démocratique;

•          le Yémen, après l'issue positive de la conférence de dialogue national.

Vidéo à la une

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?