Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Ukraine: L'UE adopte des sanctions ciblées

Lors d'une réunion extraordinaire tenue le 20 février, les ministres des affaires étrangères de l'UE ont décidé d'instaurer des sanctions à l'encontre des responsables des violences et du recours excessif à la force en Ukraine.

Parmi les mesures restrictives décidées on citera le gel des avoirs et une interdiction de visa pour les personnes responsables de violations des droits de l'homme, de violences et de recours excessif à la force. Les États membres de l'UE sont également convenus de suspendre les licences d'exportation des équipements susceptibles d'être utilisés à des fins de répression interne et de réévaluer les licences d'exportation des équipements visés par la position commune 2088/944/PESC.

Le Conseil a chargé les groupes de travail compétents d'entreprendre les préparatifs nécessaires.

Appel à cesser les violences

Dans les conclusions, les ministres se sont déclarés vivement indignés par la détérioration de la situation en Ukraine. Ils ont demandé l'arrêt immédiat de la violence et le plein respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, y compris le droit d'accès à l'assistance médicale, ainsi que, dans les plus brefs délais, la conduite d'enquêtes indépendantes sur les violations des droits de l'homme.

Ils ont demandé au gouvernement de faire preuve d'une extrême retenue et aux responsables de l'opposition de se désolidariser de ceux qui mènent des actions extrêmes et notamment recourent à la violence.

"Nous demandons instamment à toutes les parties de nouer un dialogue ouvert et constructif afin de contribuer à un apaisement de la situation et à la recherche d'une solution politique. Il incombe au premier chef au président Ianoukovitch d'entamer un tel dialogue", a déclaré la Haute Représentante de l'Union pour la politique étrangère et de sécurité, Mme Catherine Ashton.

Soutien au processus de réforme en Ukraine

Les ministres ont rappelé que tout règlement durable de la crise politique en Ukraine doit passer par une réforme de la constitution, la formation d'un nouveau gouvernement rassemblant toutes les parties et la création de conditions propices à la tenue d'élections démocratiques. À cet égard, l'UE reste disposée à aider l'Ukraine à mener les réformes nécessaires pour assurer à ses citoyens un avenir stable, prospère et démocratique.

En outre, les ministres ont souligné que la proposition d'association politique et d'intégration économique reste d'actualité, et que l'accord d'association ne constitue pas l'objectif ultime de la coopération entre l'UE et l'Ukraine.

Enfin, le Conseil a également réaffirmé qu'il était déterminé à renforcer les contacts interpersonnels entre l'UE et l'Ukraine. Il a encouragé les États membres à faire un usage optimal des dispositions de l'accord en matière d'assouplissement du régime des visas et de la souplesse offerte par le code des visas

Vidéo de la conférence de presse

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?